Un campement illégal à Beaulieu

23 février 2021 à 11h23

Un campement de gens du voyage prend possession d'un parking à Puilboreau

Après le "Buffalo Grill" d'Angoulins ou encore un terrain de la commune d'Aytré appartenant à la Communauté d'Agglomération, c'est au tour du parking de l'enseigne "Del Arte" et de l'hôtel "Le Beaulieu" tous deux situés au sein du centre commercial "Beaulieu" à Puilboreau d'être occupés par un campement illégal.

Capture d’écran 2021-02-23 à 10.17.05.png (917 KB)

Situation problématique pour Del Arte

Si l'hôtel "Le Beaulieu" ne devait pas rouvrir ses portes avant le 15 mars prochain en raison de la crise sanitaire, l'enseigne "Del Arte" se retrouve face à un problème de taille. Le restaurant travaillait activement depuis plusieurs jours sur la mise en place d’un système de VAE (vente à emporter) pour tenter de limiter les pertes en cette période compliquée pour la restauration. Des commandes avaient été effectuées auprès des différents fournisseurs pour pouvoir être opérationnel début mars. Les livraisons ont donc été annulées par le responsable du restaurant qui a fait constater la situation par un huissier de justice avant de se rendre au commissariat et de prévenir la Préfecture. Des branchements électriques illégaux ont été effectués sur le compteur de « Del Arte » et des poulaillers ont été installés sur le jardin du restaurant. La procédure d’expulsion pouvant prendre jusqu’à 3 semaines, cette installation tombe très mal pour l'enseigne.

Capture d’écran 2021-02-23 à 10.17.46.png (1.46 MB)

Un scénario qui se répète encore et encore

En 2020, une convention d’occupation avait été signée entre la CDA et les gens du voyage pour permettre d'accueillir ces personnes en toute légalité sur un terrain de la commune d'Aytré, le tout dans le respect des règles d'occupation et de sécurité. 

Environ 50 caravanes étaient alors installées et la convention avait été renouvellée en raison du deuxième confinement décidé par le Gouvernement suite à la propagation de l'épidémie de Covid-19. 

Une situation qui s'est rapidement dégradée

Les engagements pris lors de la signature de la convention n'ont pas été totalement respectés puisque le campement est rapidement passé de 50 à 80 caravanes rendant compliqué le respect des règles de sécurité surtout en période de crise sanitaire. Autre problème, le non-respect des règles sur les branchements électriques. La société "Enedis" avait dailleurs procédé fin décembre à une coupure d'electricité constatant des branchements électriques illégaux sur les transformateurs pouvant être très dangereux pour les occupants. 

Un parking d'Angoulins également occupé

Un campement de gens du voyage avait également profité de la fermeture du "Buffalo Grill" d'Angoulins en raison de la crise sanitaire pour s'installer sur le parking de l'enseigne de restauration. Encore une fois, cette installation était illégale et les règles de sécurité n'étaient absolument pas respectées puisque les gens du voyage s'étaient branchés sur les installations électriques du restaurant. 

Benjamin Ramaget

Crédit photos - NA RADIO

Voir aussi

La douche froide pour Beaulieu

La douche froide pour Beaulieu

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article